INFOS CDC

Toute l'actu ! Infos CDC répond à toutes vos questions ! Rejoignez-nous pour faire grandir notre communauté !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les réactions des politiques à l'élection de Sarkozy

Aller en bas 
AuteurMessage
Administration
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 339
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Les réactions des politiques à l'élection de Sarkozy   Lun 7 Mai 2007 - 12:59

Nicolas Sarkozy
Nicolas sarkozy a promis d'être "le président de tous les Français" et lancé son premier message de chef de l'Etat élu aux partenaires européens de la France et aux Etats-Unis.
"Ce n'est pas la victoire d'une France contre une autre", a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur, qui a invité "tous les Français à s'unir" à lui. Il a également assuré les Etats-Unis qu'il pouvaient compter sur l'amitié de la France.

Ségolène Royal
Ségolène Royal a reconnu dimanche soir sa défaite face à Nicolas Sarkozy au second tour de l'élection présidentielle, en affirmant que "quelque chose s'est levé qui ne s'arrêtera pas"
Elle a par ailleurs déclaré qu'elle "assumerait la responsabilité qui lui incombe désormais", ajoutant pour ses électeurs: "je continue avec vous et près de vous".

François Bayrou
Le centriste a félicité Nicolas Sarkozy pour son élection à la présidence de la République et estimé que gagnants et perdants de ce scrutin étaient désormais coresponsables de la France. "En vérité, celui qui a gagné et ceux qui n'ont pas gagné, même s'ils ne le savent pas, ils sont coresponsables de l'avenir du pays", a-t-il dit.

Patrick Ollier
Le président UMP de l'Assemblée nationale, Patrick Ollier, appelle François Bayrou et tous ceux qui le souhaitent à rejoindre la majorité de Nicolas Sarkozy pour partir sous sa bannière à la bataille des élections législatives le mois prochain."Il y aura un label majorité présidentielle, un engagement de législature. Tous ceux qui veulent la rejoindre dans ce contexte sont les bienvenus", a-t-il dit à des journalistes.

Marielle de Sarnez
Au contraire, Marielle de Sarnez, ex-directrice de campagne de François Bayrou, déclare que le futur "Mouvement démocrate" travaillera à la création de "contre-pouvoirs" autour de l'idée de la fin du clivage gauche-droite.
"Les cinq années qui viennent vont être très difficiles. On a énormément de gros problèmes à relever en France, que ce soit la question de l'emploi, de l'exclusion, du chômage , de la précarité, la question de l'Europe avec laquelle il va falloir enfin renouer", a déclaré la députée européenne sur TF1.

Jean-Marc Ayrault
Le président du groupe PS à l'Assemblée a salué le "formidable courage" de Ségolène Royal qui a selon lui réussi à faire oublier le 21 avril 2002 malgré son échec à la présidentielle.
"Je voudrais lui exprimer toute ma reconnaissance", a déclaré sur France 3 le président du groupe PS à l'Assemblée nationale après l'annonce de la défaite de la candidate socialiste.

François Hollande
Le premier secrétaire du PS appelle après l'élection de Nicolas Sarkozy les socialistes à se rassembler en vue des législatives de juin, avant de "refonder" et "d'ouvrir" la gauche au-delà de ses frontières.
S'agissant des raisons de l'échec, il a pointé sur France 2 "des erreurs" dans la campagne présidentielle menée par Ségolène Royal, estimant qu'elle n'avait "sans doute pas assez parlé de propositions concrètes".

Marie-George Buffet
La secrétaire nationale du parti communiste français, a qualifié la victoire de Nicolas Sarkozy de "véritable catastrophe politique", dans un communiqué publié dimanche.
"Il faut se rassembler pour faire barrage à la politique que la droite va vouloir mettre en oeuvre". La numéro un du PCF a lancé un appel "dans l'urgence, à une mobilisation de toutes les forces de gauche pour organiser la riposte".

Dominique Voynet
L'élection de Nicolas Sarkozy représente un "grand bond en arrière" et n'est une bonne nouvelle ni pour les jeunes et les précaires, ni pour la planète, estime Dominique Voynet.

Dominique Strauss-Kahn
Il s'est déclaré "disponible" pour lancer la "rénovation social-démocrate" de la gauche française après la "très grave défaite" de Ségolène Royal. "Jamais la gauche n'a été aussi faible et pourquoi la gauche était aussi faible? Parce que la gauche française n'a toujours pas fait sa rénovation", a-t-il poursuivi. "Les Français ne veulent plus de solutions qui ont vingt ans".

Dominique de Villepin
Le Premier ministre, Dominique de Villepin, a félicité Nicolas Sarkozy pour sa "très nette victoire qui exprime un choix clair des Français", fait savoir Matignon.

Jean-François Copé
La victoire de Nicolas Sarkozy est notamment due à sa capacité à lutter contre le Front national, estime le ministre délégué au Budget sur le plateau de France 3. "Durant les 15 dernières années, la droite a été très affaiblie par la présence d'un très fort Front national. Le grand élément de cette élection, c'est que le Front national s'est effondré", a analysé le porte-parole du gouvernement.

Jean-Marie Le Pen
Doutant des promesses de Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Pen appelle les "nationaux" et les "patriotes" à voter pour le Front national aux législatives de juin afin de prendre "des garanties."
"Plaise au ciel que le vainqueur de cette joute se souvienne de ses envolées patriotiques et de son programme réformateur. Mais j'avoue n'avoir guère confiance", a-t-il ajouté.

_________________

N'oubliez pas d'aller dans les rubriques d'Accueil du Forum, mais aussi de consulter les annonces et Post- it de chaque rubrique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nantescdc.superforum.fr
Gwena
Très fidèl(e)
Très fidèl(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 350
Age : 30
Localisation : Saint Nazaire
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Les réactions des politiques à l'élection de Sarkozy   Mar 8 Mai 2007 - 14:38

Olivier Besancenot a réagit après l'annonce de la présidence de Sarkozy :

Résistance ! Déclaration d’Olivier Besancenot le 6 mai 2007 à 20 heures

Nicolas Sarkozy vient donc d’être élu président de la république avec environ 53,5...des voix. Avec lui, c’est le programme du MEDEF qui s’incruste au pouvoir. De nouveaux cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus riches, la privatisation de nouveaux services publics, la chasse aux enfants sans papier, la remise en cause de droits sociaux et démocratiques fondamentaux comme le droit de grève ou le CDI sont dans l’agenda du nouveau président de la République. Ce soir, l’Etat UMP dispose une nouvelle fois du pouvoir politique central. La démagogie populiste utilisée dans cette campagne va désormais laisser place à la réalité de mesures antisociales, sécuritaires et antidémocratiques qui ne manqueront pas de susciter des mobilisations très larges. C’est à la construction de ces résistances sociales et démocratiques que la LCR entend désormais consacrer toutes ses forces. Elle propose que face au programme ultra libéral et ultra sécuritaire d’un Sarkozy, un front unitaire de toutes les forces sociales et démocratiques soient immédiatement disponible pour organiser la riposte. Elle prendra toutes les initiatives en ce sens dans les prochains jours.

La démonstration est également faite qu’une gauche social-libérale, qui a tenté jusqu’au bout une alliance avec l’UDF de Bayrou, n’est pas un rempart efficace face à une droite dure et autoritaire. Les appels du pied vers la droite n’auront servi à rien d’autre qu’à contribuer à brouiller les repères. C’esr parce que Ségolène Royal n’a pas su faire souffler le vent de l’espoir du changement qu’une partie des classes populaires déboussolée lui a fait défaut. Plus que jamais la construction d’une force anticapitaliste puissante, implantée dans les entreprises, les services publics et les quartiers populaires, est urgente pour, dans la rue comme dans les urnes, battre la droite et le MEDEF. C’est le sens de la campagne qu’a menée Olivier Besancenot et qu’entend poursuivre la LCR : rassembler les forces anticapitalistes en indépendance complète vis à vis de la direction du PS.

C’est sur ces bases que nous nous présenterons aux élections législatives autour d’un programme d’urgence social et démocratique!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les réactions des politiques à l'élection de Sarkozy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orchestres & Politiques Instrumentales
» Les perles de nos politiques.
» Reveiller le monde , c'est dans l'air . Opinions politiques ?
» Vous êtes rentrés, vos réactions
» Appel à réactions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INFOS CDC :: ACTUALITES :: L'actu en France et dans le monde / Débat-
Sauter vers: