INFOS CDC

Toute l'actu ! Infos CDC répond à toutes vos questions ! Rejoignez-nous pour faire grandir notre communauté !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ACTU Campagne : Les partisans de Sarkozy ne doutent plus

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwena
Très fidèl(e)
Très fidèl(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 350
Age : 30
Localisation : Saint Nazaire
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: ACTU Campagne : Les partisans de Sarkozy ne doutent plus   Dim 6 Mai 2007 - 20:49

L'actu à la minute :

19 h 30 : Dominique Strauss-Kahn est arrivé dans les studios de France 2.

19 h 29 : Un journaliste de France 2, citant Patrick Menucci, affirme que Ségolène Royal pourrait sortir de son bureau, 282, boulevard Saint-Germain, avant 20 heures. Elle devrait prendre la parole tôt, juste après 20 heures, depuis la maison de l'Amérique latine.

19 h 25 : Des personnalités sont arrivées rue d'Enghien. Des responsables politiques, mais aussi des vedettes telles que Johnny Hallyday et son épouse Laetitia, ou encore l'acteur Jean Reno. Le chanteur est attendu dans la soirée place de la Concorde, ainsi que Faudel et Enrico Macias, selon le nouvelobs.com.

19 h 20 : "C'est bon, c'est bon", a lâché Jean-François Copé, le ministre du budget, en sortant du QG de campagne de Nicolas Sarkozy rue d'Enghien à Paris, dimanche peu avant 19 heures.

Les quelque 200 sympathisants UMP massés devant le siège de campagne se sont mis à scander "Nicolas président" lorsque deux membres de l'équipe de campagne ont passé un bras par la fenêtre en faisant le V de la victoire.

18 h 45 : Les stations Concorde, Tuileries et Madeleine sur la ligne 12 du métro parisien ont fermé vers 18 h 45. C'est place de la Concorde, où une scène a été montée, que les partisans de Nicolas Sarkozy sont attendus, dans la soirée.

18 h 22 : L'ambiance était morose peu après 18 heures au siège du Parti socialiste, rue de Solférino à Paris, où quelque 300 militants et sympathisants attendaient les résultats du second tour de l'élection présidentielle.

18 h 19 : Arrivée de Ségolène Royal, qui a voté en milieu de journée dans son fief de Melle, dans les Deux-Sèvres, à son QG de campagne parisien, sur le boulevard Saint-Germain. La candidate du Parti socialiste, qui avait été précédée par des membres de son état-major de campagne, Arnaud Montebourg et Vincent Peillon notamment, n'a fait aucune déclaration.

18 h 15 : Des cris de joie ont éclaté parmi les partisans de Nicolas Sarkozy réunis salle Gaveau à Paris, ont constaté des journalistes de l'AFP.

18 h 04 : Des médias étrangers diffusent des estimations officieuses.

18 heures : Les bureaux de vote ferment leurs portes en province.

17 h 51 : Une scène est en cours d'installation place de la Concorde, à Paris, pour accueillir les partisans de Nicolas Sarkozy. Une quinzaine de cars de police sont stationnés aux abords de la place et les forces de l'ordre commencent à s'y déployer. A la Bastille, traditionnel lieu de rassemblement de la gauche, une quinzaine de camionnettes de la gendarmerie et de la police étaient également garées peu avant 17 heures.

17 h 45 : Selon les estimations des instituts de sondage, la participation au second tour de l'élection présidentielle serait de 84 % pour Ipsos, de 85 % selon l'IFOP et de 86 %, selon CSA-Cisco, TNS Sofres . Ces chiffres sont des projections sur la base de la participation à 17 heures, annoncée par le ministère de l'intérieur.

17 h 15 : Le taux de participation atteint 75,11 % en France métropolitaine, selon les chiffres du ministère de l'intérieur, c'est-à-dire le taux le plus élevé jamais enregistré en fin d'après-midi pour une élection présidentielle. Le précédent record remontait au scrutin de 1974, avec 74,12 %. Il y a quinze jours, la participation à la même heure était de 73,87 %, alors qu'en 2002 elle s'établissait à 67,6 %.

A Paris, le taux était de de 68,27 %, selon la préfecture. Ce chiffre est supérieur de près de cinq points à celui enregistré à la même heure dans la capitale lors de la présidentielle de 2002 (63,5 %).

17 heures : Nicolas Sarkozy a rejoint son QG de campagne de la rue d'Enghien à Paris, alors qu'une centaine de personnes, badauds et journalistes confondus, étaient massés devant le local.

16 h 52 : Plusieurs sources municipales ont indiqué que des bureaux de vote dans les quatre premiers arrondissements de Paris ont été vandalisés. Le maire UMP du 1er arrondissement, Jean-François Legaret, a affirmé que les serrures ont été bloquées avec de la colle, des allumettes, des morceaux de fer ou des mégots, ce qui a occasionné un retard dans l'ouverture de certains bureaux de vote.

16 heures : La participation samedi à 17 heures, heure locale, était en hausse dans la quasi totalité de l'outre-mer par rapport au premier tour, selon des chiffres rendus publics par le ministère de l'outre-mer. A Saint-Pierre-et-Miquelon, le taux de participation s'élevait à 68,84 %, soit une hausse de près de 10 points, alors qu'en Guadeloupe, la participation de 43,23 % était supérieure de plus de 5 points à celle du premier tour. Les progressions ont cependant été plus faibles en Guyane (+ 2,71 points à 56,02 %) et en Polynésie française (+ 1,88 point à 57,76 %), et quasi nulle à Wallis-et-Futuna (+ 0,13 point à 48,09 %). Une baisse du taux de participation a été enregistré en Martinique (- 0,32 point à 41,24 %) et en Nouvelle-Calédonie (- 1,83 point, à 55,61 %).

14 heures : La mairie de Reims annonce qu'aucun incident notable n'est à signaler à la mi-journée dans les 94 bureaux de vote de la ville, où le vote électronique avait entraîné retards et files d'attente lors du premier tour. A 10 heures, la participation à Reims avait augmenté de 2,5 points par rapport au premier tour (15,10 % contre 12,74 %).

13 h 15 : Le ministre de la cohésion sociale, Jean-Louis Borloo, a voté dans une école du centre-ville de Valenciennes. Il n'a fait aucune déclaration. M. Borloo doit se rendre dans l'après-midi à Paris afin de rejoindre le quartier général du candidat de l'UMP.

13 heures : La préfecture de Meslay-du-Maine, en Mayenne, a annoncé que trois de ses bureaux de vote ont ouvert avec quarante minutes de retard en raison de la disparition, dans la nuit, des bulletins de vote Nicolas Sarkozy. Selon un responsable d'un des bureaux de vote, il s'agirait d'"un cambriolage". Un responsable de la préfecture a été immédiatement envoyé sur les lieux pour recompléter l'intégralité des bulletins de vote Nicolas Sarkozy, soit environ 1 500 exemplaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ACTU Campagne : Les partisans de Sarkozy ne doutent plus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne de Pub pour Port aventura
» L'harmoniciste de Mme Bruni-Sarkozy
» L'harmoniciste de Mme Sarkozy
» Actu Heavy Metal (juillet 2011)
» Le chant des partisans - version alternative

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INFOS CDC :: ACTUALITES :: L'actu en France et dans le monde / Débat-
Sauter vers: